Suis-moi! (partie 3)

Par Samuel le lundi, 11 mars 2013. Publié dans Suis-Moi!, Blog

Comment être un disciple de Christ

La vie d'un disciple de Christ n'est pas une vie facile. Comme nous l'avons vu, il doit vivre dans le monde sans être du monde. Il doit vivre dans un monde qui est perdu tout en reflétant la lumière de Christ. Il doit résister à toutes les tentations du monde. En plus de cela, les disciples de Christ sont et seront persécutés par le monde car le disciple n'est pas au-dessus du Maître. Si le Maître a été persécuté, nous le serons aussi.

Le Disciple n'est point au-dessus du maître, ni le serviteur au- dessus de son Seigneur. 25 Il suffit au Disciple d'être comme son maître, et au serviteur comme son Seigneur, s'ils ont appelé le père de famille Béelzébul, combien plus [appelleront- ils ainsi] ses domestiques? 26 Ne les craignez donc point. Or il n'y a rien de caché qui ne se découvre, ni rien de secret qui ne vienne à être connu. 27 Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites- le dans la lumière; et ce que je vous dis à l'oreille, prêchez- le sur les maisons. 28 Et ne craignez point ceux qui tuent le corps, et qui ne peuvent point tuer l'âme; mais plutôt craignez celui qui peut perdre et l'âme et le corps [en les jetant] dans la géhenne.

(Martin 1744. Matthieu 10 :24)

Il est plus avantageux pour le disciple de craindre Dieu, de respecter ses commandements et de rester sous la volonté du Seigneur, plutôt que de craindre les hommes et leurs persécutions et d'utiliser cela comme prétexte pour ne pas accomplir Son dessein. En effet, celui qui n'obéit pas au Seigneur prend le risque d'être rejeté par Lui. Les hommes ne peuvent que tuer l'enveloppe, le corps alors que Dieu, lui, peut nous séparer de Lui éternellement en nous jetant dans la géhenne. Le disciple ne doit pas avoir peur de la mort physique, car si cela lui arrive, il s'en retournera à la maison, comme Etienne.

54 En entendant ces choses, leur coeur s'enflamma de colère et ils grinçaient les dents contre [Etienne]. 55 Mais lui étant rempli du Saint- Esprit, et ayant les yeux attachés au ciel, vit la gloire de Dieu, et Jésus étant à la droite de Dieu. 56 Et il dit: voici, je vois les cieux ouverts, [et] le Fils de l'homme étant à la droite de Dieu. 57 Alors ils s'écrièrent à haute voix, et bouchèrent leurs oreilles, et tous d'un accord ils se jetèrent sur lui. 58 Et l'ayant tiré hors de la ville, ils le lapidèrent; et les témoins mirent leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme nommé Saul. 59 Et ils lapidaient Etienne, qui priait et disait: Seigneur Jésus! reçois mon esprit. 60 Et s'étant mis à genoux, il cria, à haute voix: Seigneur, ne leur impute point ce péché; et quand il eut dit cela, il s'endormit.

(Martin 1744. Actes 7:54-60)

Le peuple ne supporta pas ce qu'Etienne leur disait, et ils se résolurent à le tuer. Celui-ci vit la gloire de Dieu et priait pour ceux qui le lapidaient. En mourant, il savait où il allait, car il n'avait ni renié Dieu, ni désobéi au Seigneur. Le Seigneur le rappela donc à la maison car sa mission était terminée.

Nous pouvons donc le constater, Etienne abandonna tout, même sa vie pour servir le Seigneur et c'est exactement ce que Dieu nous demande. Comme nous l'avons vu avec Matthieu ou le jeune homme riche, celui qui veut suivre le Christ doit tout abandonner, même sa propre vie, car « [...] celui qui aura perdu sa vie pour l'amour de moi, la trouvera. » (Darby. Matthieu 10:39). Le disciple renonce donc à son amour propre, l'amour de sa propre vie, pour la gloire de Dieu.

Heureusement, la vie de disciple n'est pas seulement une vie de souffrance. C'est aussi une vie de communion et d'intimité avec Dieu. Dieu promet d'enseigner Lui-même ses disciples, de leur révéler ses secrets, ses mystères. « Aussi tous tes enfants seront enseignés de l'Eternel, et la paix de tes fils sera abondante. » (Martin 1744. Esaïe 54:13)

Quand nous avons décidé d'appartenir au Seigneur, de reconnaître que nous sommes pécheurs, de Lui donner notre vie, de Le suivre, de devenir un de Ses disciples, Il prend soin de nous. Les disciples, brebis du Seigneur « écoutent Sa voix, et Lui les connait, et elles Le suivent » (Martin 1744. Jean 10 :27). Le Seigneur parle directement à Ses disciples de différentes manières. Il peut leur parler de manière audible, par des pensées, des révélations etc. C'est pour cela que Jésus répondit à Pierre : « Tu es bienheureux, Simon Barjonas [Pierre], car la chair et le sang ne t'ont pas révélé [cela], mais mon Père qui est dans les cieux » (Darby. Matthieu 16:17). Pierre a pu répondre justement à la question que Jésus lui posa, car c'est Dieu et non l'intelligence de Pierre qui lui donna la révélation de la bonne réponse : l'identité du Christ.

Dieu a Ses secrets, les choses qui concernent son royaume. Ces choses, Il ne les révèle pas à tout le monde, mais seulement à Ses disciples.

10 Alors les Disciples s'approchant lui dirent: pourquoi leur parles- tu par des similitudes? 11 Il répondit, et leur dit: c'est parce qu'il vous est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux, et que, pour eux, il ne leur est point donné [de les connaître]. 12 Car à celui qui a, il sera donné, et il aura encore plus; mais à celui qui n'a rien, cela même qu'il a lui sera ôté. 13 C'est pourquoi je leur parle par des similitudes, à cause qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils n'entendent point, et ne comprennent point.

(Martin 1744. Matthieu 13:10)

Les disciples ne comprennent pas pourquoi Jésus s'adresse au peuple avec des paraboles (similitudes). La réponse est simple : ceux qui ne sont pas disciples ou qui ne veulent pas l'être ne doivent pas comprendre. Il est seulement donné aux disciples de Christ de connaître les mystères du Royaume des cieux. En marchant avec Dieu, Il nous révèle Ses secrets. Si nous étudions la Parole en toute humilité et que nous nous laissons enseigner par Dieu, alors Il pourra nous utiliser et Il nous révélera Ses vérités, les mystères cachés dans sa parole.

Une révélation, c'est l'Esprit de Dieu qui parle à notre esprit et l'enseigne. Notre esprit peut ensuite faire passer ce savoir dans notre intelligence. Tout d'un coup, nous savons quelque chose, c'est une évidence. Nous le savons et c'est tout. C'est seulement ensuite que nous pouvons faire passer ce savoir dans notre intelligence. Alors ce savoir devient une connaissance. Cela semble évident, mais comme ce savoir vient de Dieu, il est fort possible que voulant le transmettre à quelqu'un d'autre, cette personne ne puisse pas le comprendre. Il faut que cette connaissance repasse dans notre esprit pour que la vie lui soit rendue par l'Esprit de Dieu et que nous transmettions cette connaissance de manière spirituelle pour que notre interlocuteur puisse entendre et comprendre. Si cette personne ne doit pas encore le comprendre, elle ne le comprendra pas, quoi que nous puissions faire.

Dans la Bible, Dieu fait la promesse à ses disciples, à ses brebis de leur parler directement et de les enseigner. Demandons donc à Dieu qu'Il soit notre enseignant et qu'Il nous révèle Ses vérités, Ses secrets, Ses mystères et Ses plans pour nous.

Dans Sa parole, Dieu nous promet aussi que des signes et des miracles accompagnent ceux qui ont cru, ceux qui sont Ses disciples :

3 [...] Le salut annoncé d'abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l'ont entendu, 4 Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté.

(NEG 1979. Hébreux 2 :3-4)

C'est Dieu qui est Souverain et qui distribue les dons (voir 1 Corinthiens 12) à ses disciples. Nous voyons que ces signes, ces prodiges et ces miracles sont là pour attester de la puissance de Dieu qui accompagne Ses disciples. C'est pour montrer au monde que Dieu est avec Ses disciples. D'ailleurs, Jésus décrit clairement les signes qui accompagneront Ses disciples, ceux qui auront cru.

15 Et il leur dit: allez par tout le monde, et prêchez l'Evangile à toute créature. 16 Celui qui aura cru, et qui aura été baptisé, sera sauvé; mais celui qui n'aura point cru, sera condamné. 17 Et ce sont ici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: ils chasseront les démons en mon Nom; ils parleront de nouveaux langages; 18 Ils saisiront les serpents [avec la main], et quand ils auront bu quelque chose mortelle, elle ne leur nuira point; ils imposeront les mains aux malades, et ils seront guéris.

(Martin 1744. Marc 16:15-18)

Premièrement, Il donne deux ordres à ses disciples « allez partout le monde !» et « prêchez l'Evangile à toute créature !». Ceux qui auront cru à la bonne nouvelle seront sauvés, mais les autres condamnés. Mais ensuite Jésus décrit les « miracles qui accompagneront ceux qui auront cru ». Ceux qui ont cru, les disciples, auront l'autorité sur les mauvais esprits, parleront de nouvelles langues, ne seront pas empoisonnés et guériront les malades. Cette liste peut être complétée avec le passage de 1 Corinthiens 12. Il faut aussi ajouter qu'à Dieu rien n'est impossible, mais que nous devons avoir la foi et croire que ce que nous demandons nous l'avons déjà reçu. Nous pouvons prendre Dieu au mot. Si nous croyons en Lui, si nous croyons sa Parole, Il saura La confirmer si nous avons la foi.

Jésus a fait de très nombreux miracles, prodiges et autres signes. Il nous promet que nous ferons de plus grandes œuvres que Lui, car Lui s'en va au ciel.

En vérité, en vérité, je vous dis: Celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que moi je fais, et il en fera de plus grandes que celles- ci; parce que moi, je m'en vais au Père.

(Darby. Jean 14:12)

Dieu étant au ciel, Il promet de faire, à travers nous qui sommes sur la terre, des œuvres plus grandes que celles qu'Il fit lors de son séjour parmi nous. Telle est Sa décision. Soumettons-nous donc à Sa volonté, mettons-nous en règle devant Lui, et laissons-Le agir en toute humilité, tout en gardant en mémoire que ce n'est pas un chemin facile.

19 Un scribe s'approcha, et lui dit: Maître, je te suivrai partout où tu iras. 20 Jésus lui répondit: Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l'homme na pas un lieu où il puisse reposer sa tête. 21 Un autre, d'entre les disciples, lui dit: Seigneur, permets-moi d'aller d'abord ensevelir mon père. 22 Mais Jésus lui répondit: Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts.

(NEG 1979. Matthieu 8:18-22)

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.
  • Pour ne pas avoir à remplir le formulaire à chaque fois vous pouvez créer un compte
  • Vous pouvez utiliser Gravatar pour changer votre avatar.
Autre option de connection ci-dessous