Le retour de Jésus annoncé

Par Joël Chédru le mardi, 11 décembre 2012. Publié dans Jésus ce célèbre inconnu, Blog

Jésus l'a dit lui-même à ses disciples : « Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jean 14/2-3).

Par l'incarnation de son Fils, Dieu, qui est éternel, qui vit en dehors du temps et de l'espace, s'est abaissé jusqu'à nous en revêtant une nature humaine en tous points semblable à la nôtre, excepté le péché (Hébreux 2/14). Ainsi, par sa mort et par son sang répandu sur la Croix, il purifie et rachète nos âmes, pour nous faire partager son éternité et sa gloire dans le paradis.

« Le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur » (1 Thessaloniciens 4/16-17).

L'expression « les morts en Christ », désigne ceux qui sont morts dans la foi en Jésus. « Nous les vivants », ce sont les chrétiens authentiques, ceux qui ne se contentent pas de se nommer ainsi parce qu'ils ont une religion chrétienne qu'ils pratiquent ou ne pratiquent pas, mais ceux qui, avec la grâce de Dieu, vivent leur foi au quotidien selon les enseignements du Christ et des apôtres consignés dans les Saintes Ecritures.

Qu'en sera-t-il donc de tous ceux qui n'auront fait aucun cas du Christ, ni de son enseignement ni de son sacrifice sur la Croix ?
La Bible dit : « Quelle espérance reste-t-il à l'impie, quand Dieu coupe le fil de sa vie, quand il lui retire son âme ? » (Job 27/8). Aucune !

Parmi les différents tableaux du peintre français du 19ème siècle, Eugène DELACROIX, il y a au Louvre le célèbre « Dante et Virgile aux Enfers », un titre qui fait référence à une scène racontée par Dante Alighieri, poète Italien, dans son œuvre appelée « L'Enfer », où nous trouvons ces paroles :

« Ainsi s'adresse à nous la Porte des Enfers :

Par moi, on pénètre dans la cité de la souffrance ;
Par moi, on entre dans l'éternelle douleur ;
Par moi, on marche vers le peuple des perdus.
Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance. »

Jésus a parlé de ce lieu de tourments éternels (Lire Luc 16/19-31), préparé pour le diable et les démons, qui se sont révoltés contre Dieu (Matthieu 25/41), et dans lequel seront précipités tous ceux qui, je le répète, n'auront porté aucune attention au Christ, à sa Parole, et qui n'auront fait aucun cas de son sacrifice sur la Croix, vivant leur vie dans une totale indifférence à l'égard d'un tel amour et d'un tel sacrifice destiné, justement, à nous sauver de cet enfer.

Je me souviens de l'histoire de cette maman qui, n'écoutant que son cœur, poussée par son amour, n'hésita pas un seul instant à entrer dans la chambre de son bébé pour l'arracher à une mort certaine, un incendie venant de se déclarer dans la maison. Elle traversa les flammes avec précipitation, se saisit de son bébé qui dormait encore dans son berceau, et l'enveloppa dans une couverture, avant de traverser une deuxième fois les flammes pour sortir de la maison. Elle était choquée, mais en même temps heureuse d'avoir sauvé son enfant d'une horrible mort. Toutefois, elle fut sérieusement brûlée au visage et défigurée.

Ce bébé est devenu une petite fille qui est allée à l'école, puis au collège et au lycée. Elle savait quel avait été le courage de sa maman et la réalité de son amour pour elle.
Un jour, sa maman alla la chercher à la sortie du lycée. Elle attendait sa fille à la porte de l'établissement. Puis, elle remarqua dans la cour sa fille qui parlait assez longuement avec une autre élève. Elle avait vu sa maman qui, d'ailleurs, s'en était rendu compte, leurs regards s'étant croisés.

Sa camarade lui dit : On dirait que la dame qui est là-bas, t'attend. Et celle-ci de lui répondre : Je ne connais pas cette dame. C'était sa mère, certes défigurée, mais c'était celle qui avait prouvé combien elle l'aimait en risquant sa vie pour la sauver d'une mort horrible.
Quelle flèche dans le cœur de cette mère qui entendit ces paroles, et qui portait sur son visage les marques de son amour pour son enfant. Quelle cruelle indifférence !

Jésus aussi porte les marques de ses souffrances, de son amour, et de son sacrifice à la Croix librement consenti pour nous sauver des flammes éternelles de l'enfer. Après sa résurrection, il dira à l'un de ses disciples, Thomas, que certains ont surnommé « l'incrédule » : « Regarde mes mains (percées par les clous), mets ta main dans mon côté (ouvert par le coup de lance d'un soldat), et ne sois pas incrédule, mais crois ! » (Jean 20/27-28).

Quelqu'un a dit : « Un cœur indifférent est aussi coupable qu'une main cruelle. » « Le pire de tous les états d'âme, c'est l'indifférence. » (Lamennais)

Dieu a tout fait pour nous arracher à ce terrible jugement. Il nous parle par la nature : « Depuis la création, les œuvres de Dieu parlent à la pensée et à la conscience des hommes de ses perfections invisibles : quiconque sait regarder, peut y discerner clairement sa divinité et sa puissance. Aussi, depuis les temps anciens, les hommes, qui ont sous leurs yeux la terre et le ciel et tout ce que Dieu a créé, ont connu son existence et son pouvoir éternel. Ils n'ont donc aucune excuse de dire qu'ils ne savent pas s'il y a un Dieu...Ils se sont perdus dans des raisonnements insensés et des spéculations futiles... Ils s'enfoncent dans leur folie, cachant leur ignorance sous les grands mots de « science » ou de « philosophie »... S'efforcer de connaître Dieu leur a paru inutile... C'est pourquoi Dieu les a abandonnés à leurs pensées futiles » (Romains 1/20-28 Parole Vivante).

Dieu nous parle aussi par les Saintes Ecritures, la Bible, dont je vous recommande vivement la lecture. Commencez par le Nouveau Testament, qui nous relate l'Evangile de Jésus-Christ, l'histoire de la naissance de l'Eglise, et qui rapporte les lettres des apôtres adressées aux croyants de tous les temps. Ne lisez pas la Bible seulement comme un livre historique, mais bien plus, comme « la Parole vivante et permanente de Dieu » (1 Pierre 1/23) qui s'adresse aussi à vous, personnellement.

Et surtout, « Il nous a parlé par son Fils » (Hébreux 1/1), non seulement par ses enseignements, mais aussi par sa vie, par son exemple, et par l'expression suprême de son amour envers nous manifesté au Calvaire. « Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jean 15/13).

Citons cette parole que Dieu nous a laissée par la plume de son prophète Jérémie, parole qui, certes, s'adresse à Israël, mais aussi à chacun de nous : « Je connais les projets que j'ai formés pour vous, dit l'Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance » (Jérémie 29/11).

Ecrivant aux chrétiens de l'Eglise d'Ephèse, l'apôtre Paul leur dit : « Vous étiez sans Christ... sans espérance et sans Dieu dans le monde » (2/12). Notez que le mot « espérance » est intercalé entre Christ et Dieu. Tant il est vrai qu'en dehors de Christ et de Dieu, il n'y a pas de véritable espérance dans ce monde.

Le Prédicateur mondialement connu Billy Graham, que Patrick Poivre d'Arvor a interviewé un dimanche, il y a quelques années lors de son journal télévisé de 13 heures, a écrit : « Mon espérance est dans une personne, le Seigneur Jésus-Christ qui siège à la droite de Dieu. J'ai l'espoir et la certitude d'aller au ciel. Et maintenant, ici-bas, dans cette vie présente, je suis assuré du secours de Dieu... La Bible est plus actuelle que le journal de demain. Elle prédit l'avenir avec une grande exactitude. Elle affirme que le couronnement de notre histoire sera le retour de Jésus-Christ sur terre. »

« Tout ce qui a été écrit d'avance l'a été pour notre instruction, afin que, par la patience et la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l'espérance » (Romains 15/4).

« Jésus-Christ, notre espérance ! »

1 Timothée 1/1

 Il peut, et il veut aussi, devenir aujourd'hui « Votre Espérance ! »

Jésus,
« De condition divine, n'a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, mais il s'est dépouillé lui-même en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes. Reconnu comme un simple homme, il s'est humilié lui-même en faisant preuve d'obéissance jusqu'à la mort, même la mort de la croix.

C'est aussi pourquoi Dieu l'a élevé à la plus haute place, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus, tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue reconnaisse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. »

Philippiens 2/5-11

« En Jésus seul – et en aucun autre – se trouve le salut. Dans le monde entier, parmi tous les noms donnés aux hommes, il n’en existe aucun autre par lequel nous puissions être sauvés. »

(Actes 4/12)

« Vous conduire vers Jésus » (Jean 1/42), vous aider à fixer les regards sur lui (Hébreux 12/2), à le découvrir tel a été le but de ce livre : « Jésus, ce célèbre inconnu.

Je suis pleinement conscient de mes limites pour décrire Celui dont la gloire dépasse ce que l'homme peut concevoir, cette gloire céleste cachée sous son voile d'humanité. Parfaitement homme et homme parfait, Jésus est aussi parfaitement Dieu.

Je me suis efforcé de le faire, certes, d'une façon bien imparfaite et incomplète, aussi ai-je voulu citer de nombreux textes bibliques, la Bible étant la référence parfaite. Je vous encourage vivement à lire la Bible, car « Ignorer les Ecritures, c'est ignorer le Christ » (Saint Jérôme).

Jésus est le thème principal des Ecritures, le révélateur de l'immense amour de Dieu pour chacun de nous. Attachez-vous donc à lui, confiez-lui votre vie, votre bonheur présent et éternel en dépend.

Mon dernier mot sera emprunté au dernier verset de la Bible : « Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous ! »
(Apocalypse 22/21).

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.
  • Pour ne pas avoir à remplir le formulaire à chaque fois vous pouvez créer un compte
  • Vous pouvez utiliser Gravatar pour changer votre avatar.
Autre option de connection ci-dessous